Le Maroc a consacré la somme de 940 millions d’euros pour soutenir le secteur agricole, frappé de plein fouet par une sévère sécheresse qui sévit dans le pays.

C’est dans ce cadre que le Roi Mohammed VI a reçu, ce mercredi, le chef du gouvernement Aziz Akhannouch et le ministre de l’Agriculture Mohammed Sadiki pour évoquer la situation du secteur agricole suite à la vague de sécheresse qui a frappé le pays.

Ceci intervient dans le cadre des efforts déployés par le souverain pour veiller au bien-être du monde rural ainsi qu’à l’ensemble des composantes du secteur agricole dans le cadre d’une saison agricole marquée par de faibles précipitations.

Pour l’heure, la moyenne nationale des précipitations se situe à 75 mm ce qui marque un déficit de 64% par rapport aux normes. Dans ce cadre, le souverain a appelé le gouvernement à mettre en place des mesures urgentes pour faire face aux effets de la sécheresse. Les mesures prévues par le gouvernement visent à atténuer le retard des pluies ainsi que l’impact de celles-ci sur l’activité agricole tout en assistant les agriculteurs et éleveurs concernés.

Dans ce sens, le Fonds Hassan II pour le Développement Economique et Social contribue à hauteur de trois milliards de dirhams à ce programme pour lequel une enveloppe financière totale estimée à dix milliards de dirhams (1 euro = 10,6 DH) a été mise en place.

Ce programme repose sur trois axes. Il s’agit de la protection des ressources animales et végétales et la gestion de la rareté de l’eau, l’assurance agricole et l’allègement des charges financières pesant sur les agriculteurs et autres professionnels du secteur tout en finançant les opérations d’approvisionnement du marché national en blé et aliments du bétail et les investissements innovants dans le domaine de l’irrigation.

Hits: 0

© Copyright LaPresse