Le gouvernement angolais a débloqué 1,5 trillion de kwanzas (3 milliards de dollars) en vue de développer le secteur agricole durant la période quinquennale 2023-2027, a indiqué vendredi le ministre de l'Économie et de la planification, Mário Augusto Caetano.

“L’objectif de l’exécutif est de voir l’Angola comme un des plus grands producteurs agricoles en Afrique, étant donné que le pays a une faible densité de population, des terres arables, des ressources en eau représentant près de 5% et des conditions climatiques favorables”, a déclaré Caetano lors d’une table ronde sur les axes du développement de l’Angola.

Soulignant que dans cinq ans le pays est capable d’être sur la liste des principaux producteurs de céréales, de maïs, de soja, du blé et du riz, il a noté que l’Angola produit déjà à grande échelle du maïs et du soja, deux produits qui constituent 95% des ingrédients de l’alimentation animale.

Par ailleurs, le ministre angolais a noté que la pays a besoin d’une accélération du secteur non pétrolier afin de contribuer à la diversification de l’économie qui reste très dépendante de la production pétrolière.

Il a signalé également que la Banque de Développement d’Angola prévoit de débourser 300 millions de dollars pour soutenir les secteurs de la pêche et l’élevage, alors que le secteur privé sera également sollicité pour contribuer au développement de ce secteur vital

Vues : 0

© Copyright LaPresse