Les autorités marocaines chargées de la lutte anti-incendie avancent à pas sûr dimanche pour circonscrire les feux de forêts qui ravagent depuis mercredi des cinq provinces du nord du royaume.

Dans la province de Larache, le plus important incendie — qui couvre près de 5.300 hectares — a été maîtrisé “à 70%” tandis que les secouristes s’efforcent de venir à bout des cinq derniers foyers de moindre importance, selon des sources locales.

Un total de 1.331 familles ont dû être évacuées de 20 douars (villages) et quelques 170 habitations ont été détruites dans cette région au sud du port de Tanger, où une personne est décédée à la suite des sinistres.

Les équipes de secours étaient en passe de contrôler un autre foyer actif — qui a dévasté 400 hectares de plantations de pins et d’arbres fruitiers — dans la province voisine d’Ouezzane.

Ailleurs, sapeurs-pompiers et militaires sont parvenus à lutter contre les feux forestiers dans des zones souvent difficiles d’accès des régions septentrionales de Chefchaouen, Tétouan et Taza.

Les causes de ces incendies ne sont pas connues mais le facteur humain n’est pas exclu, selon les autorités.

Outre quatre bombardiers d’eau Canadair de l’armée et quatre avions d’épandage Turbo Thrush, des renforts d’éléments de la Protection civile, des Eaux et Forêts, des Forces armées royales (FAR) et de la gendarmerie, assistés des autorités locales et de bénévoles sont toujours mobilisés pour stopper l’avancée des flammes.

Le Maroc est frappé depuis une semaine par une vague caniculaire, avec des températures approchant les 45 degrés Celsius.

Hits: 4

© Copyright LaPresse