Au moins 373 personnes ont été tués dans l’attaque meurtrière perpétrée par l’Organisation terroriste “EI” contre une prison du nord-est de la Syrie, selon un nouveau bilan établi dimanche soir par l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH).

Cette attaque terroriste a fait “373 morts, dont 268 terroristes, 98 membres des forces kurdes et sept civils”, a fait savoir l’ONG. Cette hausse est due à la découverte de nouveaux cadavres –de Kurdes mais aussi de jihadistes– durant les opérations de ratissage dans les bâtiments de la prison et les quartiers proches de l’établissement, a expliqué l’OSDH. “Le bilan est provisoire car il y a des dizaines de cadavres mutilés qui n’ont pas pu être identifiés,” a précisé Rami Abdel Rahmane, le directeur de l’OSDH.

L’ONG estime que le bilan risque encore de s’alourdir car de nombreux combattants kurdes ont été grièvement blessés lors de ces combats.

Plus tôt dans la journée, les Forces démocratiques syriennes (FDS), dominées par les Kurdes, ont annoncé la fin des opérations de ratissage dans la prison attaquée de Ghwayran.

Hits: 0

© Copyright LaPresse