L’approche de l’entrée en vigueur du pass sanitaire pour accéder aux lieux fermés en Italie, prévue le 6 août prochain, a poussé des milliers d’Italiens à sortir dans les rues pour protester contre cette nouvelle mesure anti-Covid.

Parmi les slogans repris en boucle par les manifestants dont la majorité ne portait pas de masque : « Liberté », « Non à la dictature » ou encore « Non au pass sanitaire ».

Les slogans sont encore plus forts. «Mieux vaut mourir libre que vivre comme un esclave », scandait un manifestant devant la cathédrale de Milan, dans le centre historique de Rome. Une autre présentait une photo du portail du camp d’extermination d’Auschwitz (où figure l’inscription «Arbeit macht frei », «Le travail rend libre », ndlr), avec ces mots: «Les vaccins vous rendent libre ».

Jeudi dernier, le gouvernement a annoncé l’obligation de disposer du pass sanitaire pour accéder aux lieux fermés comme les bars et restaurants, mais également les piscines, les salles de sport, les musées, les cinémas et les théâtres ainsi que les salles de jeux.

Ce «green pass » pourra être délivré dès la première dose de vaccin, mais aussi aux personnes guéries du Covid et à celles qui ont obtenu un test négatif dans les 48 heures précédentes.

Hits: 0

© Copyright LaPresse