La gouverneure de New York, Kathy Hochul, a déclaré l’état d’urgence pour se préparer à une nouvelle variante du coronavirus identifiée pour la première fois en Afrique du Sud.

La déclaration de Mme Hochul est l’une des premières mesures d’urgence prises par un État américain contre la nouvelle variante, appelée Omicron, dont la découverte a été annoncée jeudi par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

En vertu de cette déclaration, la capacité des hôpitaux de New York sera limitée aux besoins urgents à partir du 3 décembre, alors que des dispositions seront prises pour l’achat de fournitures médicales. L’état d’urgence, qui interdit temporairement les opérations chirurgicales non urgentes, restera en vigueur au moins jusqu’au 15 janvier.

“Nous continuons à voir des signes avant-coureurs de pics au cours de l’hiver prochain, et bien que la nouvelle variante Omicron n’ait pas encore été détectée dans l’État de New York, elle est en train d’arriver”, a prévenu la gouverneure de New York.

Hits: 0

© Copyright LaPresse