Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, ne compte pas céder à la pression des avocats qui manifestèrent depuis plus d’une semaine contre l’obligation de présenter le pass vaccinal aux portes des tribunaux.

“Il n’y aura aucun compromis concernant l’application de la loi”, a t-il affirmé mardi dans une réponse à une question orale à la Chambre des conseillers.

Le ministre a notamment rappelé la primauté de la décision du gouvernement instaurant le pass vaccinal comme document accrédité par les autorités sanitaires, prise sur la base des dispositions juridiques relatives à la gestion de l’état d’urgence sanitaire.

Hits: 0

© Copyright LaPresse