Le variant Omicron, qui se propage à un rythme que le monde n'a pas connu depuis le début de la pandémie de Covid-19, "reste un virus dangereux" même s'il provoque des symptômes moins sévères, a prévenu, mercredi, le Directeur de l'OMS.

“Bien qu’Omicron provoque des symptômes moins sévères que Delta (le variant jusque-là dominant, Ndlr), il reste un virus dangereux, en particulier pour ceux qui ne sont pas vaccinés”, a déclaré le directeur général de l’organisation Tedros Adhanom Ghebreyesus, lors d’une conférence de presse.

Le variant, qui a été identifié pour la première fois en Afrique australe fin novembre 2021, a depuis pris le monde d’assaut, transformant les courbes marquant les infections quotidiennes dans de nombreux pays en murs verticaux, à des niveaux jamais vu depuis le début de la pandémie.

Les symptômes moins sévères – en particulier pour les personnes totalement vaccinées et qui ont eu une dose de rappel – que Delta incitent certains à y voir désormais une maladie bénigne.

Hits: 0

© Copyright LaPresse