Des archéologues ont découvert dans la ville égyptienne de Louxor, sur les rives ouest du Nil (sud), une tombe antique datant d'il y a 3.500 ans qui abriterait les restes d'une personne de la famille royale de la XVIII-è dynastie.

“Les premiers éléments découverts jusqu’à présent à l’intérieur de la tombe semblent indiquer qu’elle remonte à la XVIIIe dynastie”, a déclaré dans un communiqué le chef du Conseil suprême des antiquités égyptiennes, Mostafa Waziri.

La XVIIIe dynastie a perduré entre 1550 av. J.-C et 1292 av. J.-C., et correspond au début du Nouvel Empire, période la plus prospère de l’Égypte antique. Certains des pharaons les plus connus ont régné durant cette période, comme Toutânkhamon, Akhenaton ou encore Ramsès qui fut aussi le premier pharaon de la XIXe dynastie. Une grande partie des membres des familles royales du Nouvel Empire se trouvent maintenant enterrés dans ce que l’on appelle les “Vallées des Rois et des Reines”, deux sites sacrés côte à côte dont l’origine reste mystérieuse.

Selon les chercheurs, cités par la presse égyptienne, la tombe découverte daterait du début du Nouvel Empire et pourrait correspondre à celle d’une épouse royale ou d’une princesse, faisant savoir que le tombeau est dans un mauvais état en raison des pluies qui s’y infiltrent depuis des millénaires et qui l’ont presque effacé.

Vues : 0

© Copyright LaPresse