Le ministre malien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Abdoulaye Diop, a exprimé, mercredi à Fès, la gratitude et la reconnaissance de son pays pour la "position constante et pragmatique" du Roi Mohammed VI et du Maroc par rapport à la transition au Mali.

“Je voudrai adresser au nom du président de la transition au Mali, le colonel Goïta, toute notre gratitude et notre reconnaissance au Roi Mohammed VI et au Maroc pour avoir toujours eu, de façon constante, une position assez pragmatique, ouverte et réaliste par rapport à la transition du Mali”, a affirmé Diop dans une déclaration à la presse à l’issue de ses entretiens avec le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, en marge du 9e forum de l’Alliance des civilisations (UNAOC).

“Le Maroc a toujours souhaité qu’on fasse confiance au génie des Maliens pour pouvoir trouver les réponses” à leurs problèmes, a relevé le chef de la diplomatie malienne, soulignant que “ceci a envoyé un message important à la communauté internationale de se mettre dans une position de soutien et d’accompagnement”.

Le ministre malien s’est félicité, par ailleurs, des relations commerciales “très denses” entre les deux pays, notant que le Royaume a aidé à “mettre sur pied” les banques maliennes, outre sa précise contribution dans les domaines de la téléphonie et de l’agroalimentaire.

Vues : 0

© Copyright LaPresse