Le ministre sierraléonais des Affaires étrangères, David Francis, a exprimé, jeudi à Rabat, le soutien de son pays au projet de Gazoduc devant relier le Nigeria et le Maroc.

“Le commerce et l’investissement sont une composante très importante mais la composante politique l’est aussi, c’est pourquoi nous soutenons le projet de gazoduc Nigeria-Maroc”, a-t-il dit lors d’un point de presse conjoint avec le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, à l’issue de leurs entretiens.

Le chef de la diplomatie sierra-léonaise a affirmé, dans ce sens, que son pays “ne doute pas que ce projet lui sera bénéfique, au même titre que les autres pays de la sous-région ouest-africaine”, soulignant que “cela démontre le leadership et la place mondiale du Maroc en matière de soutien à la sécurité énergétique et à l’accès à l’électricité”.

Lancé en 2016 à Abuja, ce projet d’envergure reliera les ressources gazières du Nigeria, celles de plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest et le Maroc, favorisant ainsi l’intégration économique régionale.

 

Hits: 0

© Copyright LaPresse