Un jumelage a été conclu, vendredi, entre le Conseil de la Concurrence et un consortium composé de la Commission hellénique de la concurrence (Grèce), l’Autorité de protection de la concurrence et des consommateurs polonaise et l’Autorité italienne de la concurrence, dans le cadre de la mise en œuvre du Programme “Réussir le Statut Avancé Phase II”, visant à renforcer le partenariat entre le Maroc et l’Union Européenne (UE).

Ce projet s’inscrit dans le cadre du processus de convergence réglementaire vers l’Acquis de l’UE, et vise à contribuer à la consolidation des principes de la concurrence libre et loyale, au renforcement de la compétitivité de l’économie et au développement du secteur privé, indique un communiqué du Conseil de la Concurrence.

S’étalant sur 24 mois (2021-2023), ce projet est financé par l’UE avec comme objectifs spécifiques de contribuer au renforcement des capacités institutionnelles du Conseil de la Concurrence et à la promotion d’une culture du droit et de l’économie de la concurrence.

Hits: 0

© Copyright LaPresse