Antonio Guterres a appelé les gouvernements à taxer les grandes entreprises pétrolières et gazières qui réalisent des profits record « sur le dos des plus pauvres ».

Le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres a dénoncé mercredi la « cupidité » des grandes entreprises pétrolières et gazières qui réalisent des profits record « sur le dos des plus pauvres » grâce à la crise provoquée par la guerre en Ukraine, appelant les gouvernements à les taxer.

« Il est immoral que les entreprises pétrolières et gazières fassent des profits record grâce à cette crise énergétique, sur le dos des populations et des communautés les plus pauvres, avec un coût massif pour le climat », a déclaré Antonio Guterres lors d’une conférence de presse à l’occasion de la publication du troisième rapport de l’ONU sur les conséquences mondiales de l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

« J’appelle tous les gouvernements à taxer ces profits excessifs, et à utiliser ces fonds pour soutenir les plus vulnérables en ces temps difficiles », a-t-il ajouté, estimant à près 100 milliards de dollars les profits réalisés au premier trimestre 2022 par les majors des hydrocarbures.

Hits: 1

© Copyright LaPresse