La directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Kristalina Georgieva, s'est déclarée mardi "confiante" quant à la conclusion d'un accord entre la Zambie et ses créanciers, notamment chinois, lors d'une visite dans ce pays d'Afrique australe massivement endetté.

En 2020, la Zambie, l’un des premiers producteurs de cuivre au monde, a été le premier pays africain à se retrouver en défaut de paiement sur sa dette extérieure – estimée à 17,3 milliards de dollars – depuis le début de la pandémie de Covid-19. “Je suis confiante dans le fait que les créanciers parviendront à un accord” avec le pays, a déclaré Mme Georgieva lors d’une conférence de presse à Lusaka, la capitale.

“Il m’apparaît clairement lors de cette visite que la Zambie fait ce qu’elle doit, j’encourage donc fortement les créanciers à aller de l’avant”, a-t-elle ajouté. Le pays a fait appel à un “cadre commun” du G20 pour la restructuration de la dette des Etats les plus pauvres, mais les États-Unis accusent la Chine, principal créancier de nombreux pays africains, de ralentir le processus.

Vues : 0

© Copyright LaPresse