Le système de l’éducation prend un nouvel élan avec l’adoption ce jeudi d’un projet de décret sur l’enseignement à distance.

Ce texte, approuvé aujourd’hui en Conseil de gouvernement, vient encadrer ce mode d’enseignement, qui s’est fortement développé  depuis l’apparition de la crise Covid-19 au Maroc.

Réellement, l’adoption d’un décret encadrant ce type d’enseignement n’a pas été imposée par la crise sanitaire, mais plutôt par la loi cadre relative au système d’éducation qui prévoit, dans son article 33, la nécessité de développer l’enseignement à distance en complément de l’enseignement présentiel.

Le projet de décret a été élaboré dans l’objectif d’établir un cadre juridique visant à définir les conditions et modalités de l’offre de l’enseignement à distance au profit des apprenants des établissements d’enseignement, de formation scolaire, professionnelle et universitaire des secteurs public et privé. Il détermine les catégories concernées par cette offre dans les secteurs public et privé, ses conditions et ses modalités ainsi que les espaces et sièges dédiés à cet effet.

Un communiqué publié à l’issue du Conseil de gouvernement indique que le projet de décret énonce aussi les modalités de préparer les ressources numériques audiovisuelles spécifiques à l’enseignement à distance et fixe les droits et devoirs liés à cet enseignement pour les apprenants et les cadres pédagogiques, de formation, administratifs et techniques qui bénéficieront d’une formation spécialisée en la matière.

A noter qu’un comité national et de comités régionaux de suivi, de développement et d’évaluation de l’enseignement à distance sera mis en place pour accompagner le chantier de l’enseignement à distance.

Hits: 0

© Copyright LaPresse