Près de 1,9 million de Marocains, soit 5,4% de la population totale, pourraient plier bagage et changer de domicile pour fuir les effets du changement climatique.

C’est ce que la Banque mondiale indique dans son nouveau rapport « Groundswell : Se préparer aux migrations climatiques internes », publié lundi. Ces personnes seraient amenées à migrer à l’intérieur même de leur pays à l’horizon 2050 dans le scénario le plus pessimiste, affirme la Banque mondiale.

Globalement, l’Afrique du Nord pourrait enregistrer jusqu’à 19 millions de migrants climatiques internes.

Hits: 0

© Copyright LaPresse