Les autorités congolaises ont invité mercredi les participants à un congrès sur les aires protégées à condamner le Rwanda pour «le soutien» qu’il apporte à une rébellion active dans un parc naturel de l’est de la République démocratique du Congo, inscrit sur la liste du patrimoine mondial.

Le premier congrès de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) sur les aires protégées d’Afrique réunit depuis lundi à Kigali «les gouvernements, le secteur privé, la société civile, les populations autochtones et les communautés locales, ainsi que le monde universitaire», lit-on sur le site internet de l’Unesco.

«Sachez que le pays qui vous reçoit soutient un groupe rebelle M23 qui tue, pille et saccage une aire protégée inscrite sur la liste du patrimoine mondial, le parc des Virunga», a déclaré à la presse Modero Nsimba, le ministre congolais du Tourisme. «Il faut que les participants à la réunion de Kigali et la communauté internationale condamnent formellement le Rwanda et se lèvent pour protéger le parc des Virunga, ce patrimoine mondial, comme le monde s’était levé unanimement lorsque les mosquées de Tombouctou au Mali ont été attaqués», a-t-il ajouté.

Vues : 0

© Copyright LaPresse