L'Australie va rejoindre l'Alliance mondiale pour l'éolien en mer (GOWA), a annoncé, mardi, le ministre australien du Changement climatique et de l'Energie du pays océanien, Chris Bowen.

Dans un discours prononcé lors de la Conférence de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP27) à Charm el-Cheikh en Egypte, le ministre a indiqué que l’Australie allait rejoindre la GOWA dans la perspective de devenir une “superpuissance des énergies renouvelables”.

“L’éolien en mer assure des possibilités passionnantes pour le système énergétique australien et jouera un rôle central dans notre transition vers un avenir énergétique propre”, a-t-il ajouté.

Le budget fédéral australien, que le trésorier Jim Chalmers a présenté en octobre, prévoit 1,5 milliard de dollars australiens (environ 1 milliard de dollars américains) pour l’accélération du développement des parcs éoliens offshore.

En août dernier, le gouvernement a identifié les six premières zones éoliennes offshore d’Australie, permettant aux développeurs d’accélérer la planification des projets.

La GOWA a vu le jour à l’initiative de l’Agence internationale pour les énergies renouvelables (IRENA), du Global Wind Energy Council (GWEC) et du Danemark.

Sa principale mission consiste à libérer et promouvoir le potentiel mondial de l’éolien offshore, en se fixant comme objectif d’augmenter la capacité éolienne en mer installée dans le monde de 60 gigawatts (GW) actuellement à 380 GW d’ici 2030.

Vues : 3

© Copyright LaPresse