Le Premier ministre australien Anthony Albanese a exprimé, samedi à Bangkok, la volonté de son pays d'accueillir le sommet de la conférence des parties sur le climat (COP) en 2026.

“C’est une bonne occasion, je crois, pour l’Australie (…) d’accueillir ce qui est un événement mondial majeur”, a indiqué M. Albanese.

“J’ai reçu une réponse très positive de tous les pays avec lesquels j’ai abordé la question”, a-t-il ajouté.

Il a fait part de son souhait de co-organiser la COP en 2026 avec des îles du Pacifique, aux prises avec la menace de l’élévation du niveau de la mer.

L’Australie a élu cette année un gouvernement de centre-gauche, mettant ainsi fin à dix ans d’un pouvoir conservateur favorable aux énergies fossiles.

Le nouveau gouvernement s’est aligné sur l’objectif d’atteindre la neutralité carbone en 2050, ce qui constitue un changement radical de la posture de l’Australie, qui est l’un des plus grands producteurs de gaz et de charbon au monde.

Les mines de charbon fournissent des milliers d’emplois dans le pays océanien, mais deux années d’inondations doublées d’incendies ravageurs ont contribué au changement de la vision australienne quant à la nécessité d’accélérer sa transition énergétique.

Vues : 0

© Copyright LaPresse