Les pays participant à la 27è Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP-27) à Charm el-Cheikh, en Egypte, ont convenu de la mise en place d'un fonds d'aide aux pays en développement impactés par le changement climatique.

La résolution a été adoptée à l’unanimité lors d’une session plénière de clôture samedi, après deux semaines de négociations difficiles sur la demande des pays en développement d’indemnisation pour les pertes et dommages causés par le changement climatique.

La résolution a souligné “la nécessité urgente de ressources financières nouvelles et supplémentaires appropriées pour aider les pays en développement les plus vulnérables” face aux répercussions “économiques et non économiques” du changement climatique.

Un comité spécial devra déterminer les modalités de mise en œuvre de ce fonds financier spécifique, dans la perspective de les approuver lors de COP-28 prévue fin 2023 aux Émirats arabes unis.

La question des “pertes et dommages” climatiques s’est imposée plus que jamais au centre des négociations après les inondations dévastatrices qui ont frappé le Pakistan et le Nigeria. Ce dossier a failli gâcher les négociations de la COP-207 à Charm el-Cheikh.

Vues : 1

© Copyright LaPresse