Le président de la COP28, Sultan Ahmed al-Jaber, a appelé samedi à « se focaliser » sur la réduction des émissions de CO2 sans s’en prendre au « progrès », c’est-à-dire l’industrie des énergies, qualifiant la lutte contre le changement climatique de "centrale".

Sultan Ahmed al-Jaber, PDG d’ADNOC (Abu Dhabi National Oil Company), la compagnie pétrolière nationale des Emirats arabes unis, a été désigné jeudi président de la conférence de l’ONU sur le climat prévue cette année aux Emirats Arabes Unis.

« Nous sommes à un tournant historique. Une croissance avec de moindre émission de CO2 est l’avenir », a déclaré Sultan al-Jaber,
également ministre de l’Industrie de son pays.

« Nous travaillons avec l’industrie énergétique pour accélérer la décarbonisation en réduisant le méthane et en développant
l’hydrogène », a-t-il ajouté lors d’un forum sur l’énergie à Abou Dhabi, la capitale des Emirats. « Continuons à nous concentrer
sur le fait de freiner les émissions, pas le progrès ».

Vues : 0

© Copyright LaPresse