En détention depuis un an pour une affaire de « viol » et d’ «intelligence avec des parties étrangères», le journaliste marocain Omar Radi a été condamné ce lundi à 6 ans de prison ferme, en plus d’une amende de 200.000 DH.

Son confrère, Imad Stitou, poursuivi pour complicité, a écopé d’une peine d’un an de prison dont 6 mois avec sursis.

La condamnation des deux journalistes a suscité une vague d’indignation dans les rangs des médias marocains, d’autant qu’elle intervient juste après la condamnation d’un autre journaliste en l’occurrence Souleimane Raissouni à 5 ans de prison ferme.

Hits: 0

© Copyright LaPresse