La Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion au Maroc a publié mercredi son rapport d’activité annuel pour l’année 2021.

À cette occasion, le délégué général, Mohamed Saleh Tamek, a souligné l’augmentation du nombre de détenus qui a atteint à la fin de l’année 2021 plus de 89.000 prisonniers, soit une hausse de l’ordre de 40% au cours de la dernière décennie alors que les ressources financières ne suivent pas cette évolution.

Pour le délégué général, la gestion des affaires pénitentiaires dans ces conditions est un «travail quotidien exceptionnel», nécessitant des efforts considérables pour mener à bien, avec professionnalisme et d’efficacité, des tâches liées à la sécurité, à la prise en charge alimentaire et sanitaire et à la requalification en vue de la réintégration.

Hits: 0

© Copyright LaPresse