L’association de défense des animaux L214 a porté plainte contre la société Sofa qu’elle accuse d’avoir vendu à Deûlémont (Nord) des moutons vivants à des particuliers pour être « abattus clandestinement » en vue de la célébration de l’Aïd el-Kébir (fête du sacrifice), a-t-elle annoncé dans un communiqué.

L214 a porté plainte auprès du procureur de Dunkerque contre la société ovine Flandres Artois (Sofa) pour « mauvais traitements à animaux commis par un professionnel » et pour « complicité d’abattage d’animaux hors d’un établissement agrée », a indiqué l’association à l’AFP. Le parquet de Dunkerque a confirmé avoir reçu cette plainte.

L214 accuse l’entreprise Sofa, spécialisée dans le commerce d’animaux, d’avoir « vendu et remis des moutons vivants aux particuliers » alors que « les moutons achetés par des particuliers doivent être envoyés dans un abattoir agréé pour y être tués le jour de l’Aïd ».

Vues : 0

© Copyright LaPresse