La Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH) a annoncé jeudi avoir rejeté une demande de suspension de la mesure d’expulsion vers le Maroc d’un imam officiant en France, accusé d’avoir lancé des appels à la haine et la violence visant notamment la communauté juive.

Le ministre français de l’Intérieur Gérald Darmanin avait annoncé, la semaine dernière, l’expulsion à venir de Hassan Iquioussen, prédicateur réputé proche des Frères musulmans. La CEDH, qui siège à Strasbourg, avait été saisie mercredi par l’imam au titre de l’article 39 de son règlement qui lui permet d’ordonner aux Etats des “mesures provisoires” lorsque les requérants sont exposés à “un risque réel de dommages irréparables”.

“En raison de la gravité de la menace pour l’ordre public, le ministre estimait qu’il n’était pas porté une atteinte disproportionnée à son droit à une vie familiale”, a estimé la CEDH dans un communiqué.

Vues : 0

© Copyright LaPresse