La Turquie, la Finlande et la Suède tiendront en août prochain une réunion consacrée au processus d'adhésion des deux pays nordiques à l'OTAN.

Une réunion entre la Turquie, la Finlande et la Suède au sujet du processus d’adhésion à l’OTAN des deux pays nordiques aura lieu en août, a annoncé jeudi le ministre turc des Affaires étrangères Mevlut Cavusoglu.

Selon le chef de la diplomatie turque, un «comité permanent» réunissant des représentants turcs, suédois et finlandais évaluera la mise en œuvre ou non des promesses formulées dans un mémorandum signé par les trois pays, fin juin, lors du sommet de l’OTAN à Madrid.

«Si ces pays ne mettent pas en œuvre les points figurant dans le mémorandum (…), notre Parlement ne ratifiera pas le protocole d’adhésion», a prévenu M. Cavusoglu, réitérant une menace formulée lundi par le président Recep Tayyip Erdogan.

La signature de ce mémorandum avait permis de lever le veto d’Ankara à l’entrée des deux pays nordiques dans l’Alliance.

Le texte confirme que Stockholm et Helsinki considèrent le Parti des travailleurs kurdes (PKK) comme une organisation terroriste et que les deux capitales s’engagent à ne pas soutenir divers groupes honnis par Ankara, dont le mouvement armé kurde YPG en Syrie.

La Suède et la Finlande s’engagent également à étudier «promptement et minutieusement» des demandes d’extradition turques.

Lors du sommet de l’OTAN à Madrid, M. Erdogan avait sommé les deux pays nordiques de «prendre leur part» dans la lutte contre le terrorisme, dont il accuse les organisations kurdes dans le nord de la Syrie, sous peine de revenir sur l’accord d’élargissement de l’Alliance atlantique.

Vues : 0

© Copyright LaPresse