Le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté lundi une résolution sur l’Afghanistan dans laquelle il exige que le territoire afghan, désormais contrôlé par les Talibans, ne soit pas utilisé pour abriter ou entraîner des terroristes.

Dans ce texte, présenté par les Etats-Unis, la France et le Royaume-Uni et adopté par 13 voix pour et deux abstentions (Russie et Chine), les membres du Conseil condamnent les attaques perpétrées, le 26 août, aux abords de l’aéroport international de Kaboul, revendiquées par Daech et qui ont fait plus de 300 morts ou blessés parmi les civils et 28 victimes parmi les membres du personnel militaire.

Ils notent la condamnation de cette attaque par les Talibans, qui ont pris le pouvoir en Afghanistan le 15 août avec la chute de la capitale Kaboul.

Dans ce contexte, le Conseil exige que « le territoire afghan ne soit pas utilisé pour menacer ou attaquer tout autre pays ni pour abriter ou entraîner des terroristes, ou pour planifier ou financer des actes terroristes ». Il réaffirme qu’il importe de combattre le terrorisme en Afghanistan et note les engagements pris par les Talibans en la matière.

En outre, le Conseil de sécurité prend note de la déclaration du 27 août, dans laquelle les Talibans se sont engagés à ce que les Afghans puissent se rendre à l’étranger, quitter l’Afghanistan quand ils le souhaitent et le faire par n’importe quel point de passage de la frontière, par voie aérienne ou terrestre, y compris depuis l’aéroport de Kaboul rouvert et sécurisé, sans que personne ne les empêche de voyager. Il dit compter que les Talibans « respecteront ces engagements et tous les autres, notamment en ce qui concerne le départ d’Afghanistan ».

Le Conseil de dit, par ailleurs, inquiet de la situation dangereuse en matière de sécurité qui règne autour de l’aéroport international de Kaboul, affirmant que, d’après les renseignements, de nouvelles attaques terroristes puissent se produire dans la zone. Il invite les parties concernées à travailler avec les partenaires internationaux pour prendre des mesures visant à renforcer la sécurité et à éviter toutes nouvelles victimes et demande que tout soit mis en œuvre afin de permettre la réouverture rapide, en toute sécurité, de l’aéroport de Kaboul et de ses environs.

Hits: 0

© Copyright LaPresse