Le groupe jihadiste Etat islamique, auteur récemment de plusieurs attentats sanglants en Afghanistan, est « plus ou moins sous contrôle » et « n’est pas une grande menace », a assuré mercredi le gouvernement taliban en précisant avoir arrêté 600 de ses membres ou sympathisants présumés depuis août.

« Ils ne sont pas nombreux en Afghanistan, car ils n’ont pas le soutien du peuple » a affirmé le porte-parole des talibans, Zabihullah Mujahid, lors d’une conférence de presse à Kaboul, indiquant que les forces du nouveau gouvernement poursuivaient leur traque.

Il a estimé que contrairement à son homologue au Moyen-Orient, l’EI-K était surtout composée de combattants locaux, et que sa présence en Afghanistan n’était pas une menace pour d’autres pays.

Hits: 0

© Copyright LaPresse