Pékin a exhorté mercredi ses ressortissants à quitter trois provinces de l’est de la République démocratique du Congo (RDC), où la violence s’intensifie.

Dans une publication de l’ambassade de Chine à Kinshasa sur la messagerie en ligne “WeChat”, les autorités chinoises ont indiqué qu’un certain nombre de citoyens chinois avaient été attaqués et kidnappés au cours du mois de novembre dans les provinces du Sud-Kivu, du Nord-Kivu et de l’Ituri, où plusieurs groupes armés sont présents.
L’ambassade indique que les Chinois résidant dans les trois provinces devraient « fournir leurs informations personnelles d’ici le 10 décembre et planifier leur départ pour des régions plus sûres de la RDC ».

Hits: 0

© Copyright LaPresse