Au moins 10 personnes sont mortes lors du passage du cyclone tropical Batsirai à Madagascar dans la nuit de samedi à dimanche, obligeant près de 50.000 personnes à quitter leur foyer face aux risques d'inondations, selon les autorités.

Batsirai s’est affaibli pendant la nuit, après avoir en partie ravagé l’île, l’un des pays les plus pauvres du monde, déjà frappé par une tempête tropicale meurtrière en janvier, Ana, et balayé depuis vendredi par le vent et une pluie continue.

Selon Météo-Madagascar, Batsirai devrait “ressortir en mer dans le canal de Mozambique au niveau de la partie Nord d’Atsimo Andrefana dans l’après-midi (de dimanche) ou la nuit prochaine”, après avoir causé des inondations à travers le pays, détruit des bâtiments et arraché des arbres.

Batsirai avait touché terre samedi soir sous la forme d’un “cyclone tropical intense”, avec des vents de 165 km/h, selon Faly Aritiana Fabien, du Bureau national de gestion des risques.

Dimanche, le cyclone s’était nettement affaibli, avec des vents de 80 km/h en moyenne et des rafales à 110 km/h – nettement moins que les pointes à 235 km/h enregistrées samedi soir, selon Météo-Madagascar.

Vues : 0

© Copyright LaPresse