Les ministres des Affaires étrangères des États membres de l'UE se sont accordés, mardi, sur un paquet initial de sanctions individuelles, économiques et financières contre la Russie et les territoires séparatistes pro-russes de l'est de l'Ukraine.

Les ministres des Affaires étrangères des États membres de l’UE se sont accordés, mardi, sur un paquet initial de sanctions individuelles, économiques et financières contre la Russie et les territoires séparatistes pro-russes de l’est de l’Ukraine.

Les 27 pays composant l’UE ont décidé de sanctionner individuellement les députés de la Douma qui ont voté la reconnaissance de la souveraineté des républiques autoproclamées de Donetsk et Lougansk, a annoncé le chef de la diplomatie européenne, Josep Borell, à l’issue d’une réunion convoquée en urgence à Paris.

‘’L’absence dans cette liste du président russe Vladimir Poutine répond à une volonté de gradation dans les sanctions qui pourraient être prises, en fonction des prochains agissements du Kremlin’’, a précisé le haut représentant de l’UE.

Selon l’UE, des responsables politiques et d’entités qui minent la souveraineté de l’Ukraine, des militaires ainsi que des responsables de la désinformation sont également ciblés, de même que des banques et la capacité de l’État et du gouvernement russes d’avoir accès aux marchés des capitaux et des services financiers de l’UE, notamment dans le cadre du financement de la dette russe.

Le commerce des deux régions séparatistes avec l’UE est également visé. Ces décisions s’ajoutent à celle de Berlin qui a mis fin à la mise en service attendue du gazoduc Nord Stream 2 entre la Russie et l’Allemagne. Elles ont été concertées avec les États-Unis, le Royaume-Uni et le Canada.

Pour Josep Borrell, ‘’il ne s’agit probablement que d’une première étape dans la riposte européenne, même si les efforts diplomatiques se poursuivent pour éviter un conflit majeur au cœur de l’Europe”.

Hits: 0

© Copyright LaPresse