La plus grande université d’Afghanistan a rouvert samedi à Kaboul, six mois après la prise du pouvoir par les talibans, mais très peu d’étudiantes ont assisté aux cours et celles-ci étaient séparées des élèves masculins, rapporte la presse internationale.

Les universités publiques de six provinces avaient déjà rouvert le 2 février. Toutes les autres ont repris samedi, comme celle de Kaboul, la plus ancienne et la plus grande du pays avec environ 25.000 étudiants inscrits avant le retour des fondamentalistes islamistes le 15 août dernier.

Les universités publiques, comme les collèges et lycées pour les filles, avaient été fermées dès l’arrivée au pouvoir des talibans, laissant craindre leur volonté de priver les femmes de toute éducation, comme cela avait été le cas lors de leur premier règne (1996-2001).

Toutefois, le nouveau gouvernement taliban avait rapidement assuré vouloir permettre aux femmes d’étudier à l’université, mais sous de strictes conditions, notamment vestimentaires (port de voile) et de séparation des hommes et femmes.

Hits: 0

© Copyright LaPresse