Bruxelles va proposer aux pays de l'UE de "paralyser les actifs de la Banque centrale russe" afin d'empêcher Moscou d'y recourir pour financer le conflit en Ukraine, a annoncé samedi la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen.

“Cela gèlera ses transactions financières de (la Banque centrale) et rendra impossible la liquidation de ses actifs”, a-t-elle expliqué dans une allocution vidéo après une réunion avec les dirigeants américain, français, allemand et italien. La Commission va également proposer d’exclure “un certain nombre de banques russes” du système internationale de messagerie interbancaire Swift, a-t-elle ajouté.

Pour rappel, les pays occidentaux ont adopté un nouveau train de sanctions contre Moscou après l’invasion de l’Ukraine, en décidant notamment d’exclure de nombreuses banques russes de la plateforme interbancaire Swift, rouage essentiel de la finance mondiale, a annoncé le gouvernement allemand.

Sont concernées “toutes les banques russes déjà sanctionnées par la communauté internationale, ainsi si nécessaire que d’autres instituts”, a précisé le porte-parole du gouvernement allemand, dont le pays préside actuellement le forum du G7. Ces mesures ont été prises par les Etats-Unis, la France, l’Allemagne, la Grande-Bretagne, le Canada, l’Italie et la Commission européenne.

 

Hits: 0

© Copyright LaPresse