Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a demandé mercredi les États-Unis et leurs alliés de fermer l’espace aérien au-dessus de son pays, lors d’un discours virtuel devant le Congrès américain.

“En ce moment, le destin de notre pays se joue, le destin de notre peuple, si les Ukrainiens seront libres, s’ils pourront préserver leur démocratie”, a déclaré Zelensky, qui a invoqué le souvenir de l’attaque de Pearl Harbor et du 11 septembre pour persuader les élus américains d’instaurer une zone d’exclusion aérienne en Ukraine.

“Souvenez-vous de Pearl Harbor, le terrible matin du 7 décembre 1941, lorsque votre ciel était noir à cause des avions qui vous attaquaient”, a martelé le président ukrainien.

S’adressant directement au président américain Joe Biden, Zelensky a dit : “Je souhaite que vous soyez le leader du monde. Être le leader du monde signifie être le leader de la paix.”

En plus d’appeler à une assistance militaire plus directe, Zelensky a également soutenu que “de nouvelles sanctions sont nécessaires chaque semaine”, demandant aux États-Unis de sanctionner chaque politicien en Russie.

Le dirigeant ukrainien a également appelé les membres du Congrès à faire pression sur les entreprises américaines si elles restent en Russie, et a estimé que les ports américains devraient être fermés aux marchandises russes.

“La paix est plus importante que les revenus, et nous devons défendre ce principe dans le monde entier”, a-t-il dit.

La grande majorité des élus démocrates et républicains, ainsi que la Maison Blanche, restent farouchement opposés à l’instauration d’une zone d’exclusion aérienne qui pourrait, selon eux, déclencher un conflit direct entre l’OTAN et la Russie.

Zelensky s’est adressé pour la première fois à plus de 300 membres du Congrès le 5 mars, où il a plaidé auprès des États-Unis pour qu’ils imposent un embargo pétrolier à la Russie et transfèrent des avions de guerre de l’ère soviétique à l’Ukraine.

Hits: 0

© Copyright LaPresse