Le président américain Joe Biden a  qualifié, samedi à Varsovie, la guerre dans ce pays d'”échec stratégique pour la Russie”, et mis en garde les autorités de Moscou en leur enjoignant de ne “même pas [penser] à avancer d’un centimètre en territoire de l’OTAN”.

Avant sa charge contre le maître du Kremlin en début de soirée, le président américain avait traité M. Poutine de “boucher” pour les crimes commis selon lui par l’armée russe en Ukraine.

Appelant M. Biden à rester “réfléchi” dans ces propos, le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a réagi à cette première attaque en jugeant qu”à chaque fois, les insultes personnelles de ce genre réduisent le champ des possibles pour nos relations bilatérales avec le gouvernement américain actuel”.

Biden a enfoncé le clou à l’occasion d’un discours devant un millier de personnes au château royal de Varsovie, en interpellant directement le “peuple russe”.

A Varsovie, M. Biden a rencontré le chef de la diplomatie ukrainienne Dmytro Kouleba et le ministre de la Défense Oleksii Reznikov, lors d’une réunion à laquelle ont également pris part leurs homologues américains Antony Blinken et Lloyd Austin.

Hits: 0

© Copyright LaPresse