Au moins sept personnes ont été tuées samedi par des hommes armés lors d'une nouvelle attaque dans l'État du Plateau, dans le centre du Nigeria, ont indiqué de sources sécuritaires.

Le nord-ouest et le centre du Nigeria sont depuis des années le théâtre de conflits entre pasteurs nomades majoritairement musulmans et cultivateurs chrétiens, au sujet du contrôle de l’eau et des terres.

Samedi soir, des villageois du gouvernement local de Bassa participaient à la fête annuelle des Irigwe (ethnie majoritairement chrétienne) quand ils ont été attaqués par des hommes armés, a déclaré le major Ishaku Takwa, porte-parole d’une unité opérationnelle des forces de sécurité.

“Les soldats mobilisés sur place ont découvert sept personnes tuées et cinq blessées”, a ajouté la même source dans un communiqué.

Un porte-parole des Irigwe, Davidson Malison, a, quant a lui, évoqué un bilan plus élevé de 10 personnes tuées par une “milice peule” musulmane pendant les célébrations.

Dimanche matin, “ils ont également attaqué notre peuple à Ritivo où deux personnes ont été tuées et d’autres blessées par balles”, a-t-il dit.

Hits: 0

© Copyright LaPresse