Le président russe Vladimir Poutine a suspendu lundi par décret une procédure de visas simplifiés pour les responsables et journalistes de pays européens jugés “inamicaux”, en réaction aux sanctions contre Moscou en lien avec l’Ukraine.

Cette mesure est motivée par “la nécessité de prendre de toute urgence des mesures de représailles contre les actions inamicales de l’Union européenne”, selon le décret.

Concrètement, le décret suspend des accords qui permettaient aux responsables et aux journalistes des pays de l’Union européenne, de Norvège, du Danemark, d’Islande, de Suisse et du Liechtenstein d’obtenir un visa de façon relativement simple et rapide, ce qui devrait alourdir les démarches et allonger les délais. De même, l’entrée sur le territoire russe est désormais interdite aux étrangers qui auraient commis des actes “inamicaux” envers la Russie.

Hits: 0

© Copyright LaPresse