Les prix du pétrole rebondissaient mercredi, après deux séances de chute, dopés par les craintes relatives au resserrement de l’offre de brut, neutralisant pour le moment les inquiétudes quant à la demande.

Vers 09H30 GMT (11H30 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet prenait 2,99% à 105,52 dollars. Le baril de West Texas Intermediate (WTI) américain pour livraison en juin augmentait quant à lui de 3,05% à 102,80 dollars.

“Le marché tente d’évaluer les pressions” contraires qui s’exercent sur les prix du pétrole, explique Victoria Scholar, analyste pour Interactive investor.

D’un côté, “les confinements en Chine, le renforcement du dollar américain et le risque croissant de récession mondiale, par rapport aux conséquences de la guerre en Ukraine” tirent les prix vers le bas, énumère l’analyste.

Hits: 0

© Copyright LaPresse