L'amélioration de la sécurité alimentaire dans les principales économies agricoles pendant la guerre contre l'Ukraine est un élément clé du plan de soutien de la BERD à l'économie réelle

La BERD renforce la sécurité alimentaire en Ukraine en temps de guerre en émettant des instruments de partage des risques à des banques locales sélectionnées et à une société de crédit-bail qui couvriront plus de la moitié du risque de crédit des nouveaux financements fournis par eux jusqu’à une valeur totale de 53,25 millions d’euros. La part de risque que la BERD assume avec ProCredit Bank, OTP Bank Ukraine et OTP Leasing s’élève à 30 millions d’euros.

Les instruments de partage des risques de la BERD renforcent la capacité des financiers locaux à fournir un accès au financement aux entreprises privées ukrainiennes opérant dans les industries agro-connexes essentielles, qu’il s’agisse de l’agriculture ou de la transformation alimentaire, du transport et des importations. L’invasion russe de l’Ukraine, qui a commencé le 24 février, est intervenue juste avant la saison des semailles de printemps dans cette grande économie agricole, qui fournit des produits agricoles dans le monde entier.

Avec ProCredit, la 14e plus grande banque d’Ukraine, la BERD partage 60 % des risques sur jusqu’à 25 millions d’euros de prêts à consentir par ProCredit, soit un total de 15 millions d’euros. Avec OTP Bank Ukraine, la 9e banque du pays, la BERD partage 60 % des risques sur jusqu’à 8,75 millions d’euros de prêts à consentir par la banque, soit un total de 5,25 millions d’euros. Et avec OTP Leasing, la BERD partage 50 % du risque sur 19,5 millions d’euros, soit 9,75 millions d’euros.

Tous les investissements de la BERD en Ukraine dans le cadre de son programme de résilience seront rendus possibles par des instruments d’atténuation des risques soutenus par les donateurs. Dans le cas de ces accords, la moitié de la part de risque de la BERD sera prise en charge par une couverture du risque de première perte financée par les donateurs.

Le renforcement de la sécurité alimentaire pendant la guerre est un élément clé du plan de soutien en cinq volets de la Banque à l’économie réelle de l’Ukraine. Le programme dédié à la sécurité alimentaire de la BERD prévoit de soutenir 200 millions d’euros d’investissements dans la sécurité alimentaire cette année en Ukraine. La BERD soutient également le commerce, la sécurité énergétique, les infrastructures vitales et l’industrie pharmaceutique grâce à un investissement de 1 milliard d’euros prévu en Ukraine cette année.

La guerre contre l’Ukraine soulève également le spectre d’une détérioration de la sécurité alimentaire à l’échelle mondiale, car l’Ukraine est un important exportateur de produits alimentaires, représentant près de 10 % des exportations mondiales de blé, ainsi que 14 % du maïs et 37 % des exportations d’huile de tournesol.

Outre les dommages directs de la guerre, la production agricole est entravée par le manque de carburant, l’accès aux semences, aux engrais et aux équipements. Les limitations des navires en mer Noire ajoutent des risques logistiques à plus long terme.

Hits: 0

© Copyright LaPresse