« La pensée pour la population ukrainienne affligée par la guerre est toujours vivante dans mon cœur. Le temps qui passe n’apaise pas notre douleur et notre inquiétude pour ces personnes battues. S’il vous plaît, ne vous habituez pas à cette réalité tragique : gardons-la toujours dans nos cœurs », a lancé le pape François à la fin de l’Angélus sur la place Saint-Pierre.

“Prions et luttons pour la paix”, a ajouté le souverain pontife.

Hits: 0

© Copyright LaPresse