Les États-Unis ont ordonné mercredi le gel des avoirs de plusieurs sociétés iraniennes et de la région du Golfe pour avoir contourné les sanctions imposées à l’Iran en matière de ventes de pétrole et de produits chimiques, selon un communiqué du Trésor américain.

Ces compagnies sont accusées d’avoir permis l’exportation de centaines de millions de dollars de marchandises depuis novembre 2018 et le rétablissement de sanctions visant ces produits après la sortie des États-Unis de l’accord sur le nucléaire iranien.

Les entités, basées en Iran, aux Emirats arabes unis, à Hong Kong et au Vietnam, ont été ajoutées à la liste du Bureau de contrôle des avoirs étrangers (OFAC), qui dépend du département américain du Trésor. Cette décision implique le gel de leurs avoirs situés dans une juridiction américaine ainsi que l’interdiction pour toute entité américaine d’avoir des relations commerciales avec les sociétés visées.

 

Hits: 0

© Copyright LaPresse