Le président du Sri Lanka Gotabaya Rajapaksa a démissionné jeudi, de Singapour où il venait d’arriver, tandis qu’à Colombo les manifestants ont mis fin à l’occupation de bâtiments publics tout en promettant de continuer à mettre sous pression le pouvoir.

L’annonce officielle de l’abandon de ses fonctions – attendue pour vendredi – n’interviendra qu’après examen de « l’authenticité et la légalité » de la lettre l’annonçant, envoyée par courriel au président du Parlement, a dit le porte-parole de ce dernier, Indunil Yapadu.

Rajapaksa avait fui samedi sa résidence, prise d’assaut par les manifestants qui lui reprochent sa mauvaise gestion au moment où le Sri Lanka traverse la plus grave crise économique de son histoire. Il avait réussi à sortir de son pays mercredi pour aller aux Maldives, d’où il a pris jeudi un avion pour Singapour.

Hits: 0

© Copyright LaPresse