Une réunion des ministres des Finances et gouverneurs de banques centrales du G20 en Indonésie s’est achevée samedi sans communiqué conjoint faute de consensus entre les pays membres après des désaccords sur l’offensive russe en Ukraine.

Pendant les deux jours de réunion sur l’île de Bali, les grands argentiers ont cherché des réponses aux crises alimentaire et énergétique mondiale et à l’accélération de l’inflation.

Mais une nouvelle confrontation entre les Occidentaux qui dénoncent l’impact de la guerre en Ukraine sur l’économie et la Russie qui accuse les sanctions occidentales d’être à l’origine de la détérioration de la conjoncture, a rendu un accord impossible.

La secrétaire américaine au Trésor Janet Yellen avait accusé vendredi la guerre menée par la Russie d’avoir “envoyé une onde de choc à travers l’économie mondiale”, et plusieurs ministres occidentaux ont accusé les responsables économiques russes de complicité dans les atrocités commises en Ukraine.

A la place d’un communiqué conjoint, l’Indonésie qui organise le G20 cette année, a proposé une déclaration au nom de la présidence, a indiqué la ministre des Finances indonésienne Sri Mulyani Indrawati.

“Nous allons publier un résumé de la présidence qui décrira ce que nous avons pu obtenir (…) de ce G20”, a-t-elle expliqué au cours d’une conférence de presse de clôture.

Sur 14 paragraphes, deux n’ont pas pu obtenir l’unanimité des membres, car ils concernent “les implications de la guerre et comment y répondre”, a ajouté le gouverneur de la Banque centrale d’Indonésie Perry Warjiyo.

Hits: 1

© Copyright LaPresse