L'Ukraine s'attelait vendredi à réparer des infrastructures énergétiques, endommagées par des frappes russes massives, et à réapprovisionner des millions d'Ukrainiens sans chauffage et sans lumière au moment où l'hiver s'installe.

Le système énergétique ukrainien est au bord de l’effondrement et des millions de personnes ont subi des coupures de courant d’urgence ces dernières semaines.

Le président Volodymyr Zelensky a estimé que la nouvelle stratégie de Moscou visant à plonger l’Ukraine dans le noir n’affaiblirait pas la détermination de son pays. “C’est une guerre de force, de résilience, il s’agit de savoir qui est le plus fort”, a-t-il déclaré, dans un entretien au Financial Times publié vendredi.

Une quinzaine de régions rencontraient des problèmes avec l’approvisionnement en eau et en courant. “La situation avec l’électricité reste difficile dans presque toutes les régions. Cependant, nous nous éloignons progressivement des coupures et chaque heure, nous rebranchons l’électricité pour de nouveaux consommateurs”, a aussi déclaré M. Zelensky dans son allocution jeudi soir.

A Kiev, frappée par une pluie glaciale qui tombait sur la neige et des températures proches de zéro, 60% de la population enduraient encore des pannes de courant, selon la mairie, mais voyaient peu à peu les lumières se rallumer. Trois centrales nucléaires sous contrôle de Kiev ont pu être reconnectées jeudi.

“Nous allons progressivement donner du courant pendant 2-3 heures jusqu’à ce que la quantité d’électricité entrant à Kiev soit augmentée” et stabilisée, a promis le directeur du réseau DTEK Dmytro Sakharuk. Dans la capitale, l’approvisionnement en eau a été rétabli jeudi soir, selon la mairie. Le ministère russe de la Défense a affirmé que les bombardements russes n’avaient pas pris pour cible Kiev, accusant la défense anti-aérienne ukrainienne d’avoir été responsable des dommages dans la métropole.

Le reste de l’Ukraine était également largement affecté par les coupures mais la reconnexion des infrastructures critiques au réseau se poursuivait graduellement.

Vues : 0

© Copyright LaPresse