Le président du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD), Akinwumi Adesina, a souligné, mercredi à Diamniadio à 30 km de la capitale sénégalaise, qu'il est temps que l'Afrique nourrisse l'Afrique.

“Il est temps que l’Afrique nourrisse l’Afrique ! Nous n’avons pas le choix, car le temps ne joue pas en notre faveur”, a affirmé M. Adesina à l’ouverture des travaux du Sommet Dakar 2 sur la souveraineté alimentaire, qui se tient sous le thème “Nourrir l’Afrique: souveraineté alimentaire et résilience”.

La population de l’Afrique atteindra 2 milliards d’habitants d’ici 2050, et il faut la nourrir, a mis en avant le président du Groupe de la Banque africaine de développement, estimant que le Sommet Dakar 2 sera un nouveau départ pour l’Afrique.

“Nous devons prendre des mesures décisives dès maintenant pour sécuriser leurs approvisionnements alimentaires. Pour y parvenir, il faudra des systèmes alimentaires plus productifs, efficaces, compétitifs, dynamiques et écologiquement durables”, a-t-il préconisé.

Vues : 0

© Copyright LaPresse