Le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, s’est entretenu ce mercredi par visioconférence, avec Zeina Akar, vice-Premier ministre du Liban, pays avec lequel le Maroc entretient des relations étroites.

Les deux responsables ont évoqué plusieurs sujets dont la stabilité et la sécurité du Liban. Sur ce point, Nasser Bourika a affirmé que le Maroc, qui a toujours appelé au respect de la souveraineté du Liban et de son unité territoriale et nationale, aspire à ce que ce pays progresse dans la formation d’un gouvernement d’union nationale susceptible de créer une nouvelle dynamique sur la scène nationale, Un gouvernement qui bénéficierait notamment de la confiance du peuple libanais et du soutien de la communauté internationale, a-t-il dit, tout en rappelant que le Roi du Maroc accorde une attention particulière à la stabilité et à la sécurité du Liban.

Les deux parties ont, en outre, évoqué la coopération bilatérale. Le ministre marocain a exprimé la disposition du Maroc d’actualiser le cadre juridique et d’activer les mécanismes de coopération en faveur de l’intérêt des deux pays. A cet égard, il a été convenu de former un comité consulaire conjoint pour examiner la possibilité de faciliter l’octroi de visas pour les citoyens des deux pays et réfléchir aux moyens d’encourager le recrutement des compétences libanaises au Maroc.

Ce renforcement de la coopération s’étendra aussi au domaine académique. En effet, le quota de bourses accordé au Liban passera de 5 à 15 bourses.

Au niveau politique, la vice-Premier ministre du Liban a réitéré la position de son pays sur la question du Sahara, une position marquée par « le rejet des entités séparatistes et le soutien en faveur de la souveraineté du Maroc sur son territoire.

Hits: 0

© Copyright LaPresse