La Chambre des représentants libyenne a annoncé, mardi, le retrait de la confiance au gouvernement d’union nationale dirigé par Abdelhamid Dbeibeh.

Le porte-parole du Parlement, Abdullah Belhaiq, a déclaré, sur sa page Facebook, que le Parlement a décidé de retirer la confiance au gouvernement à une majorité de 89 des 113 députés, sans livrer plus de détails.

De son côté porte-parole du Haut Conseil d’État, Mohammed Abdel Nasser, a réagi dans un tweet, indiquant que le Haut Conseil d’Etat libyen «rejette les procédures de retrait de confiance au gouvernement d’unité nationale, et les considère comme invalides car allant à l’encontre de la déclaration constitutionnelle et de l’accord politique».

Hits: 0

© Copyright LaPresse