Fumio Kishida a été élu lundi nouveau Premier ministre du Japon par le Parlement, après son élection mercredi dernier à la présidence du parti au pouvoir.

Il a remporté 311 voix à la Chambre basse de la Diète, contre 124 voix pour le principal leader de l’opposition, Yukio Edano.

Le gouvernement sortant dirigé par Yoshihide Suga, 72 ans, avait démissionné en bloc dans la matinée après un an de pouvoir, vaincu par son impopularité du fait de sa gestion de la crise sanitaire et du maintien coûte que coûte des Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo cet été.

Kishida, qui devait annoncer son équipe gouvernementale dans la foulée, aura la tâche d’accélérer la reprise économique du Japon tout en évitant une recrudescence de la crise sanitaire, et faire face à un contexte géopolitique régional tendu, avec la menace nord-coréenne et les ambitions de la Chine.

Hits: 0

© Copyright LaPresse