Le ministre des Affaires étrangères, Nasser Bourita représente le Maroc aux travaux de la Conférence internationale sur la Libye tenue vendredi à Paris.

L’objectif de cette Conférence sera d’apporter un soutien international à la poursuite de la transition politique engagée et à la tenue des élections selon le calendrier prévu, selon un communiqué de la présidence française.

La participation du Maroc à cette conférence internationale s’inscrit dans le prolongement de son soutien aux efforts visant à rapprocher les différents points de vue des parties libyennes en vue d’instaurer la paix, la concorde et la stabilité de ce pays maghrébin.

La Conférence, qui se tient pour la première fois dans un format élargi à l’ensemble des pays voisins de la Libye, « vise également à soutenir la Libye dans sa demande de retrait des forces étrangères et des mercenaires”, précise l’Elysée, ajoutant que sur le plan économique, la conférence devra “rappeler la nécessité d’’unifier les institutions financières libyennes et de mettre en œuvre une répartition équitable et transparente des richesses du pays”.

Enfin, “sur le plan humanitaire, la conférence permettra de réaffirmer l’engagement collectif à renforcer le soutien de la communauté internationale pour répondre aux besoins urgents et lutter contre les trafics d’êtres humains”, ajoute la même source.

Cette Conférence internationale intervient un mois avant la tenue d’élections générales -présidentielle en décembre et législatives en janvier – censées apporter un espoir de stabilisation à un pays en proie au chaos depuis une décennie.

Hits: 0

© Copyright LaPresse