L’Iran a souhaité lundi une réunion « constructive » avec le chef de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) et rejeté les menaces militaires de Washington.

« Nous espérons que la visite de Rafael Grossi sera aussi constructive que les précédentes », a déclaré le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères Saïd Khatibzadeh, à quelques heures de l’arrivée du chef du gendarme onusien du nucléaire attendu lundi soir à Téhéran.

« Nous avons toujours conseillé à l’AIEA de rester sur la voie de la coopération technique et de ne pas laisser certains pays poursuivre leurs objectifs politiques au nom de l’AIEA », a-t-il ajouté.

Hits: 0

© Copyright LaPresse